Courrier d’une famille d’un jeune homme autiste à Emmanuel Macron


Madame, Monsieur,

    Nous sommes les parents d’un jeune homme autiste de 25 ans. 
Notre fils est pris en charge dans un hôpital de jour, le Centre Françoise GREMY, situé dans le 15ème arrondissement à Paris, du lundi au vendredi.

     Cet établissement est géré par l’association L’ÉLAN RETROUVE.
Compte tenu du mode de calcul annoncé dans l’article 34 de la loi de finances de la sécurité sociale 2020, qui s’appuie notamment sur la notion de file active à hauteur de 15 %, l’association perdrait 7% de son budget. Cette diminution de budget aurait pour conséquence de ne pas remplacer 2,5 salariés.

      Pour un hôpital de jour comme le Centre Françoise GREMY, la file active est fixe : il accueille 25 jeunes adultes autistes de 14 à 24 ans, suivis souvent plusieurs années et même après leurs 24 ans, faute de solutions d’accueil d’aval en médico-social. 

      La réforme sur le financement de la psychiatrie annoncée, risque d’entraîner, à moyen terme, la disparition des établissements comme le Centre Françoise GREMY, qui délivre des prises en charges pluridisciplinaires: médicales, éducatives, infirmières, rééducatives, pédagogiques, sociales, qui sont intensives et au long cours, pour des personnes qui présentent des pathologies ou des handicaps, ne permettant ni un accueil complet en école ordinaire, ni un simple suivi rééducatif à domicile.

       Nous vous demandons, par cette lettre, d’infléchir cette position, notamment pour les établissements qui accueillent des enfants et des jeunes avec Troubles du Spectre Autistique TSA, dont les files actives sont peu importantes et les durées moyennes de séjour, longues, en particulier en hôpital de jour.

       Pour le maintien d’une qualité de soins pour ces patients et éviter un exode vers la Belgique, nous vous demandons de suggérer au Ministre de la Santé  d’ entendre  les établissements et leurs organisations représentatives. Ainsi, les spécificités des prises en charge évoquées, notamment des personnes avec TSA, pourront être prises en compte.

       Nous espérons que ce courrier ne sera pas inutile car porteur d’espoir pour beaucoup de familles. 

       Nous vous prions de recevoir nos respectueuses salutations.


Copie de ce courrier à :     – M. Emmanuel MACRON Président de la République
                                             – Mme Brigitte MACRON