Le Mans. On n’oubliera pas, une oeuvre collective de soignants

Cinq soignants manceaux, principalement issus du milieu psychiatrique, ont entrepris un projet artistique « la mosaïque 620 ». Quand les professionnels de santé se transforment en artistes militants…

David, Mélodie, Sarah, Geneviève et Marie, les cinq soignants manceaux à l’origine de ce projet artistique : la mosaïque 620. | OUEST-FRANCEAfficher le diaporama

On a applaudi aux fenêtres, ils ont fait la une des journaux, ils sont l’objet de moult conversations, de négociations, mais pour beaucoup, ils ont peur de l’oubli. Ils savent que l’humain est duel et que sa mémoire est trop souvent courte, certains sont persuadés que l’expression artistique est un acte politique qui allie le sens et les sens.

Cinq soignants manceaux, principalement issus du milieu psychiatrique, ont entrepris un projet artistique et Geneviève, médecin psychiatre, en donne la genèse. « Nous avions conscience que cet épisode pouvait vite être oublié et que l’inscrire dans le temps, dans la mémoire, était une nécessité pour que demain ne soit pas comme hier »On n’oubliera pas est une parole présidentielle, mais les paroles s’envolent et les œuvres restent, donc, autant créer pour revendiquer et rester positif.

Les initiateurs manceaux de ce projet artistico-revandicatif ont montré leur œuvre à l’occasion de cette manifestation largement suivi au Mans par environ 2 000 personnes car « On n’oubliera pas ». | OUEST-FRANCE

620 portraits

« Dans notre profession, l’art-thérapie a toute sa place et cette mosaïque de visages et de doigts, c’est notre autothérapie », souligne Mélodie, une du club des cinq. Donc, ils ont commencé par se prendre une photo et ont proposé à leurs collègues de faire la même chose. Très rapidement, ils ont eu 620 portraits de ceux qui se retrouvaient dans ce devoir de mémoire, « les paroles ne sont pas qu’en l’air ».

Qu’ils soient infirmier, psychologue, ASH, médecin, aide-soignant, travailleur social, tous veulent faire prendre conscience au plus grand nombre et de manière pérenne que le système de santé français doit être soutenu pour le bien-être et le bonheur de tous. Comme l’exprime Geneviève : « Ce projet artistique a pour but d’exprimer la colère, la détermination de notre profession, et tel un oxymore visuel, d’associer la bienveillance liée à nos métiers et la colère liée à notre quotidien. »

En présentant cette bâche imprimée de leur œuvre « M-620 » pour mosaïque des 620 portraits de soignants des France (Réunion et Guyane compris), on sent cette colère mêlée de foi, cette envie de convaincre bien au-delà des mots, du verbiage. Le maître mot du projet, c’est la vie, le partage. « Nous espérons tous que mardi, les gens se mobilisent pour démontrer que les humains ont de la mémoire et que les parles se transforment en acte » et « que lesdits héros d’aujourd’hui, méprisés hier, ne soient pas les oubliés de demain ».

Le collectif a arboré la mosaïque dans le cortège, place de la République, et espère pouvoir la présenter au public de manière durable dans un lieu artistique.

« On n’oubliera pas », c’est une parole présidentielle reprise à l’infini par les soignants qui ont bien entendu que tout serait bien vite oublié, dès que le covid ne ferait plus l’actualité.
Notre collectif, cinq soignants au départ, naît d’une colère grondante qui somnolait peut-être un peu trop depuis des années et qui surgit à l’occasion de cette crise sanitaire. L’épidémie actuelle dévoile au grand public – et catalyse dans le corps soignant – , les graves manques « de tout » qui se sont installés par la volonté du pouvoir politique. C’est un geste explicite du docteur Sabrina Ali Benali, adressé au président, qui repris et adopté par divers soignants, est venu motiver notre projet. Une mosaïque de photographies de soignants – au sens large – manifestant leur colère à l’égard des politiques de santé, passées et actuelles.
Parce que des remerciements, des applaudissements, et des discours sans actes forts ne suffisent plus.
Toi l’infirmier, toi le psychologue, toi l’ASH, toi le médecin, toi l’aide-soignant, toi l’AMP, toi le travailleur social, qui subis depuis des années cette destruction massive, volontaire et programmée de notre système de protection sociale, toi la blouse blanche qui donnais hier beaucoup, qui donnes tout aujourd’hui face à la pandémie, il faudra donner de la voix demain. La rhétorique guerrière employée par le gouvernement enjolive un quotidien plus que précaire. 
Ce projet artistique a pour but d’exprimer, par la photographie, mais aussi la voix, le dessin, la peinture, l’écriture… la colère et la détermination des professionnels de santé à ne pas oublier. La mosaïque photo a pour but de mettre en évidence un « oxymore visuel » en associant deux symboliques opposées : celle de la bienveillance, communément associée à tous les métiers du prendre-soin, et celle de la colère exacerbée par nos conditions de travail depuis de nombreuses années. « On n’oubliera pas » est un projet artistique engagé, à portée hautement symbolique. Pour de meilleures conditions de travail. Pour des soins de meilleure qualité. Pour que, après des années de restrictions budgétaires, la vie prime enfin sur le profit.
Exprimons aujourd’hui sur cette page ce que nous désirons partager dans la rue demain.
Rassemblons-nous « virtuellement » ici aujourd’hui, avant de nous rassembler dans la rue demain.
Formons une nouvelle mosaïque : celle d’un collectif qui sera prêt à descendre dans la rue pour réclamer davantage de justice sociale. Une mosaïque vivante qui revendiquera un système d’accès aux soins qui ne soit ni indigent ni indécent. Et si nous sommes nombreux à marcher, nombreux à crier, nombreux à lutter, ils n’auront alors plus d’autre choix que de nous écouter.
Enfin, espérons que la population dans son ensemble manifestera à nos côtés pour notre système de santé.
Que les dits « héros » d’aujourd’hui, méprisés hier, ne soient pas les oubliés de demain.

Vous trouverez si joint la Mosaïque soignante du Projet Artistique ON N’OUBLIERA PAS https://www.facebook.com/projetartistiqueonnoublierapas/